Retour aux sources pour la bière Tigre

C’est Faubourg National à Strasbourg qu’était située depuis fort longtemps la brasserie Au grand Tigre (Zum Tiger pendant la période allemande). Dans les années 20, la famille Hatt rachète le lieu et crée sur place la Tigre Bock, une de ses bières emblématiques. Sa production s’arrête quelques années plus tard (la guerre, l’avènement de la Kronenbourg, …) pour être finalement relancée en 2015 par le groupe Kronenbourg.  Les sources historiques indiquent qu’en 1934, ce lieu était la plus grande brasserie de l’Est de la France (avec 1000 hl en sortie au mois d’octobre cette année-là).

Tigre Strasbourg 6.jpg

Quoi que l’on pense de Kronenbourg, la brasserie reste celle qui brasse notre bière nationale (1 bière sur 3 consommée en France est produite à Obernai). Et sa bière (et sa marque) Tigre Bock est sur le point de revenir à sa source à travers un restaurant. Un projet lancé il y a quelque temps par un restaurateur Strasbourgeois qui s’est vite rapproché du groupe.

Tigre Strasbourg 9.jpg

« On va refaire de la bière là-dedans »

C’est donc sur les lieux de la création de la bière Tigre que s’installe un nouveau resto/bar/brasserie/café. J’ai eu le plaisir de découvrir les lieux avant leur ouverture et c’est déjà le plaisir des yeux quand on y entre.

Tigre Strasbourg 3.jpg
On va voir souvent ce tigre sur Instagram !

Au programme, 4 salles. On entre par Le Petit Tigre, une salle avec bar/café convivial. On passe ensuite par la partie brasserie, où les brassins attendent gentiment dans leurs tanks de garde que l’assoiffé vienne les boire. Vient ensuite la cuisine ouverte et ses deux grands fours au bois (la tarte flambée est prometteuse). Enfin, le clou du spectacle : une grande salle, avec à son centre un énorme tigre en bois, sous une verrière art-déco de toute beauté. Continuez un peu et vous pourrez même profiter d’une terrasse extérieure (et son « blind tiger ». Un caveau d’époque est également en cours de travaux.

Tigre Strasbourg 10.jpg

Avec une déco très travaillée, le lieu est en tous les cas très agréable. On a hâte de le voir animé et en activité.

Tigre Strasbourg 11.jpg

Et la Tigre Bock alors ?

Oui, parce que dans l’idée, c’est central ! Sous l’étiquette La FabriK, deux maîtres brasseurs de chez Kronenbourg, Jérôme Lauth et Victor Bleger, investissent les lieux avec leurs brassins. En habituel, on retrouvera la classique Tigre Bock, une Weizen (baptisée Effet Weizen parce que pas tout à fait Heffe), une saison (une pale ale pour démarrer), et une IPA, avec du citra et du mosaïc en houblonnage à cru. Légère et peu amère, elle est très accessible. A noter qu’il s’agit de la première IPA de l’histoire de Kronenbourg. La gamme est amenée à évoluer avec les tests des deux brasseurs et les retours des clients (et les saisons aussi).

Tigre Strasbourg 14.jpg
Jérôme Lauth, brasseur

Une partie du brassin est réalisée à Obernai et sur place pour être servie uniquement à la pression sur place.

Tigre Strasbourg 12.jpg

Si les bières proposées sont à destination d’une consommation sur place, les amateurs de growlers pourront emporter un peu de bière chez eux.

Tigre Strasbourg 7.jpg
A emporter en growler

Tigre Strasbourg 8.jpg

Clairement, cet établissement s’installe comme une vitrine de la marque pour le grand public, avec un retour aux sources et une implantation locale.

Tigre Strasbourg 5.jpg

Entre le Kitch’n’bar juste à côté et le Garde Fou en face, ce coin de rue se renforce en termes de lieu autour de la bière à Strasbourg !

Ouverture prévue pour la période du marché de Noël.

Brasserie Le Tigre

5 Faubourg National

67000 Strasbourg

Sur Facebook

Tigre Strasbourg 1.jpg

Tigre Strasbourg 2.jpg

3 Replies to “Retour aux sources pour la bière Tigre”

  1. 15 € pour deux litres d’infusion, c’est pas un peu se foutre de la gueule du monde ? Pas un peu cher pour de la flotte et quelques brindilles ? Ensuite, les Kronenbourg ont changées contrairement à certaines bières allemandes qui n’ont pas bougées dans cette même période si je peux me baser sur mes papilles. Elles sont bien moins amères que par le passé. Probablement, si la recette n’a pas été retouchée, c’est le temps d’indusion qui n’est plus le même. D’ailleurs elle a maintenant un goût de flotte. La Tiger Bock n’a rien en commun avec celle qui existait par le passé et qui était proche de la Kronenbourg ordinaire au point où à l’époque certains disaient que c’était la même bière. Actuellement les bières actuelles n’ont pas grand chose à voir avec celles du passée. Dommage, quand on sait que l’on a un houblon extraordinaire qui apporte une finesse incroyable dans l’amertume.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.