La bière de Noël ? FAQ

Nous sommes en pleine période de Noël et en plus des calendriers de l’avent version bières, l’un des sujets du moment est : la bière de Noël. Petit tour de la question sous forme de FAQ. A souligner que l’article est plutôt orienté Est de la France.

D’où ça vient ?

Tout d’abord, la bière de Noël est ce que l’on appelle une bière de saison. Il y a longtemps, avant la révolution industrielle, les artisans brasseurs, avant de démarrer leur nouvelle saison brassicole (après les récoltes de matière toute fraîche), vidaient greniers et caves des restes des matières premières de l’année écoulée. Pour ce faire, plutôt que de tout balancer, ils créaient une bière de saison, qui était prête pour la période de Noël.

Un fousitou brassicole ?

Alors du coup, quand il s’agit de restes, on peut facilement tomber dans un mélange plus ou moins heureux. Tout d’abord, dans les malts restants, on en trouvait des plus ou moins ambrés ou bruns… la couleur tendait rapidement à des bières ambrées (ou plus sombres). Voilà pour l’origine de la couleur traditionnelle de la bière de Noël et les goûts maltés de ces recettes.

Et comme les restes, ça ne donne pas toujours la fraîcheur ultime, on a décidé d’y ajouter d’autres choses qui pouvaient ressembler à la période de Noël : épices, cannelle,… ou encore du sucre.

Au final, une bière plutôt riche, et avec beaucoup de goûts dedans.

Est-ce que c’est juste commercial ?

A la base, ces bières étaient offertes aux employés des brasseries ou à certains bons clients. Des bières d’étrennes finalement.

A l’heure actuelle, les matières premières sont mieux conservées et les chaînes d’approvisionnement fonctionnent différemment (poke révolution industrielle). Les grandes brasseries ont bien senti le filon de Noël et se sont mises à créer spécifiquement des recettes pour cette période bien précise. Aujourd’hui, elles proposent quasiment toutes une recette spéciale. Une partie des brasseries artisanales se sont également prises au jeu. Comme il s’agit d’une vraie bière commercialisée, il faut pouvoir se démarquer et les brasseurs rivalisent d’idées pour proposer des originalités à cette bière de saison pourtant très marquée gustativement. Je trouve personnellement que la bière de Noël, comme le vin chaud ou d’autres madeleines de Proust sont très normées pour le palais.

Chaque année à Strasbourg (grande représentante française des festivités de Noël), des brasseurs lancent officiellement leurs bières de Noël lors d’une cérémonie spéciale organisée par le Syndicat des Brasseurs d’Alsace. Cette année, 9 brasseurs y étaient représentés, mais d’autres proposent évidemment également leur bière de saison. La tendance actuelle sur certaines brasseries est de transformer cette bière en « bière d’hiver« , histoire d’allonger la durée de vie commerciale du produit.

46208369_1858731190858744_1454911040419528704_n.jpg
Photo © Philippe Stirnweiss pour le Syndicat des Brasseurs d’Alsace – Lancement des bières de Noël le 12 novembre 2018

Un conseil ?

Il existe évidement les mastodontes des rayons que chacun a bien repéré, mais il y a également des petites perles à découvrir, moins visibles et pourtant bien agréables. Une fois sortis des obligations historiques liées à l’utilisation des dernières matières de l’année, les brasseurs proposent aujourd’hui des recettes propres et uniques pour leur bière de Noël.

45161919_1141237806025405_4717100557574078464_n
Photo © Brasserie Blessing

Même si finalement j’en ai goûté peu, en voici quelques-unes qui m’ont laissé un souvenir agréable :

  • la Ravigotte de la brasserie Blessing (qui n’ajoute pas d’ingrédients superflus)
  • la Papi Klintz Noël Bio de la brasserie d’Uberach (pour une découverte en douceur)
  • la Perle de Noël de la brasserie Perle et son étiquette dorée

Il est désormais temps d’aller en goûter d’autres (oui les brasseurs peuvent m’en envoyer 😄) !

On m’a recommandé également des bières de Noël de la brasserie Schoenecker Brau (fermentation basse, mandarine et pain d’épices) ou de la brasserie Tom & Charly. A tester bientôt ! Plus loin, il parait que celles des danois de Mikkeler ou des écossais de Brewdog valent le détour. Je vous invite également à découvrir la petite sélection de l’an passé du blog La bière d’Alsace. Bien sûr, l’offre est très large et il est impossible de tout référencer.

On en trouve où ?

Il y a l’embarras du choix. Dans certains bars, dans les magasins spécialisés ou même dans les marchés de Noël ! Et pour ce dernier, c’est souvent l’occasion de rencontrer des gens qui vont savoir vous présenter le produit.

20181205_122342.jpg
Une partie de la vitrine du Village de la bière à Strasbourg en période de Noël.

Et si j’ai vraiment pas envie de bière de Noël ?

Si tu veux vraiment de la bière À Noël, mais pas de la bière DE Noël, passe sur des bières sombres bien maltées et réconfortantes ! Et si tu veux pas de bière, alors va boire du vin chaud.

La bière de noël

Sources principales et infos :

  • Brasseurs d’Alsace
  • France Bleu
  • Brasseurs de France
  • La Bière d’Alsace
  • Little Bock

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.