Article invité – Culture et culte du houblon à Nelson NZ

Voici un second article invité sur le blog ! Il nous parvient à nouveau de Nouvelle Zélande, et cette fois-ci c’est mon amie Coralie qui nous fait le plaisir de nous parler de Nelson et de son houblon fameux !


Novembre 2018, roadtrip dans la région de Nelson. On zigzaguait entre les vergers de pommes, poires et kiwis, quand soudain de drôles de plantations éveillèrent ma curiosité. Un sentiment de déjà vu, avant de réaliser quelques secondes plus tard qu’il s’agit… de houblon ! À vrai dire je ne me suis intéressée aux houblonnières que récemment alors que je travaillais pour l’Office de Tourisme du Pays de Haguenau. Je n’en avais d’ailleurs jamais vu ailleurs « qu’à la maison » d’où ma surprise de novice. C’est 5 mois après cette découverte, alors que je m’installais dans la région de Nelson, pour y travailler quelques temps, que je me suis intéressée de plus près à l’horticulture omniprésente, la culture du houblon… et le culte de la bière artisanale !

L’histoire commença dans les années 1840 avec l’arrivée de colons d’Angleterre et d’Allemagne dans la baie de Tasman. Dans leurs paquetages, le strict nécessaire et… des plants de houblon !

Rappelons que dans l’hémisphère sud comme dans le nord, le houblon est exclusivement cultivé entre le 35ème et le 55ème degré de latitude. Avec une situation au 41ème degré et un bon ratio ensoleillement/précipitations grâce à la protection des massifs montagneux Kahurangi et Richmond ranges ; il se trouve que la région de Nelson est idéale pour la culture du houblon. Par conséquent le houblon planté par les colons s’acclimata donc très rapidement et parfaitement à sa nouvelle région d’adoption. L’enjeu économique devint important pour les familles de la région à mesure que la production prenait de l’ampleur au début du XXème siècle. Le 19 mars 1907, un taux record d’absentéisme scolaire a été enregistré : une centaine d’écoliers et leurs familles avaient déserté la ville pour la récolte de houblon.

Le 11 avril 1919, cette économie florissante faillit être remise en question : un référendum national a été lancé pour l’interdiction -prohibition- de production et vente d’alcool. Un premier décompte des votes promettait la victoire de la prohibition, avant que 40000 bulletins ne soient dépouillés tardivement et penchent définitivement en faveur du maintien -continuance-. Un deuxième référendum eut lieu en décembre de la même année, avec la même issue malgré un écart moindre de 1600 voix seulement sur plus de 250000 votants. Ouf ! Une bonne nouvelle pour une industrie qui croît.

Des documents de propagande électorale

Dans les années 1960, les brasseurs du monde entier furent demandeurs de houblon sans pépin pour la production de bière de type lager. Plutôt que d’éliminer les plants mâles comme cela a été fait dans d’autres pays producteurs, les néo-zélandais se sont penchés sur la génétique de ces derniers. À l’issue des recherches menées, les premières variétés triploïdes au monde sont nées avec comme caractéristiques un acide alpha élevé et des propriétés aromatiques conservées. C’est notamment grâce à cette innovation que la Nouvelle Zélande a démarré son exportation de houblon partout dans le monde dans les années 1970.

Aujourd’hui 85% de la production néo-zélandaise est exportée dans une trentaine de pays sur le globe. 16 variétés endémiques sont actuellement développées par la coopérative NZ HOPS. De plus, 8 variétés sont certifiées biologiques. Parmi elles, le fameux Nelson Sauvin avec ses saveurs très particulières de groseille et de Sauvignon Blanc est certainement une des variétés les plus connues et plébiscitées mondialement !

Voilà comment, 150 ans après l’arrivée des colons européens, la région de Nelson peut se vanter « Craft Brewing capital of New Zealand » – capitale du brassage artisanal en Nouvelle Zélande.

Au-delà de l’aspect historique, je me suis évidemment attardée quelque peu sur la partie dégustation. Comme évoqué dans l’article de Flo et Séverine, le type de bière le plus répandu est la « Pale ale » et c’est aussi ma préférée ici. En vadrouille dans la Golden Bay, j’ai suivi les conseils d’un local et me suis arrêtée au Mussel Inn, véritable institution dans le secteur. A la fois restaurant, café, bar et brasserie artisanale, le tout dans une ambiance chaleureuse et parfois festive. Au comptoir, 6 bières et 1 cidre à la pression et pas moins d’une dizaine d’autres options en bouteille, je me suis laissée tenter par une IPA nommée « Pale whale ale ». Toutes les bières sont brassées avec des ingrédients locaux et de l’eau de source, non filtrées, ni pasteurisées. J’apprends que la maison cultive même son propre houblon ! Un arrêt incontournable si vous êtes de passage sur la Golden Bay, à 2h de Nelson, de l’autre côté de la montagne.

Le Mussel Inn

Si vous n’avez pas le courage de rejoindre la Mussel Inn, sachez qu’un itinéraire (à vélo !) est proposé pour découvrir la quinzaine de brasseries artisanales autour de Nelson. Bien que la combinaison vélo/dégustation me laisse quelque peu sceptique, la démarche a le mérite d’exister pour la promotion de cet artisanat local.

Un tour au Hop&Beer Museum au Founders Heritage Park à Nelson, vous permettra d’en apprendre un peu plus sur l’histoire locale. A l’issue de la visite, faites une pause au restaurant attenant -le Mc Cashin’s- qui propose (évidemment) sa propre bière artisanale.

Hop & beer museum

Enfin, si vous êtes dans le coin début mars, en période de récolte, profitez de la « Nelson Beer week » et de nombreuses animations inédites proposées pour l’occasion.

Amateurs de bière ou connaisseurs, en vadrouille en Nouvelle-Zélande… la région de Nelson est THE place to be(er). Cheers!

La bière artisanale à bicyclette

Sources : craftbrewingcapital.co.nz / nzhops.co.nz / nbw.co.nz / founderspark.co.nz

Rédaction et photos : Coralie Baldauf / bretzelkiwiandco.com / coraliebaldauf.com


Pour suivre les aventures de Coralie en Nouvelle-Zélande, c’est par ici : bretzelkiwiandco.com

Et si vous avez besoin d’une rédactrice web : coraliebaldauf.com

Un énorme merci à Coralie pour sa participation !!!

One Reply to “Article invité – Culture et culte du houblon à Nelson NZ”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.