La bière en Europe – Les chiffres de l’année

Nous voila arrivés en fin d’année. Le temps des bêtisiers, des compils, des titres les plus joués sur Spotify et bien sûr le temps des bilans.

Chaque année l’association des brasseurs d’Europe (Brewers of Europe) publie un ensemble de statistiques sur le marché de la bière sur le continent (31 pays).

A noter qu’il s’agit des chiffres 2018, l’association publiant avec une année d’écart (ce qui est assez compréhensible).

Le gros chiffre qui fait la Une cette année, c’est bien ce palier de 10 000 brasseries dépassé. avec bien sûr pas mal de microbrasseries, mais cela montre en tous les cas le dynamisme du secteur. Trois grands mouvements liés aux attentes des consommateurs sont observés par l’association auprès des brasseurs : l’innovation technologie, le développement durable et la responsabilisation, notamment sur des bières peu ou pas alcoolisées.

En plus de ce chiffre, l’association annonce le dépassement de 400 million de litres produits. Ça donne le tournis (et le mal de crâne le lendemain matin).

On observe d’ailleurs une augmentation de la consommation (cumul des pays analysés).

J’ai regardé les chiffres pour vous et voici quelques clés pour savoir comment se situent les différents pays.

Production de bière

C’est l’Allemagne 🇩🇪 qui produit le plus de bière en Europe, suivie de la Pologne 🇵🇱 puis, très proche, du Royaume-Uni 🇬🇧. Un peu plus loin arrive l’Espagne 🇪🇸, les Pays-Bas 🇳🇱 puis la France 🇫🇷 et la République Tchèque 🇨🇿.

Consommation de bière

Si l’Allemagne 🇩🇪 est la plus grande consommatrice de bière en Europe, c’est la République Tchèque 🇨🇿 qui est sur le podium en termes de litres par tête. Avec ses 141 litres par personnes, elle devance l’Autriche 🇦🇹 (107 litres), l’Allemagne 🇩🇪 (102 litres), la Pologne 🇵🇱 (100 litres). Petits buveurs et buveuses, la France 🇫🇷 arrive assez loin avec ses 33 litres consommés par personne (les chiffres de la Belgique 🇧🇪 ne sont pas donnés).

Import/Export

Ce sont les voisins d’Outre-Manche 🇬🇧 qui importent le plus de bière, puis l’Allemagne 🇩🇪 et l’Italie. Pour l’export, c’est la Belgique 🇧🇪 qui distribue le plus de bières à l’étranger puis l’Allemagne 🇩🇪 et les Pays-Bas 🇳🇱.

Nombre de brasseries

Cette carte montre le nombre de brasserie par pays. La France 🇫🇷, le Royaume-Uni 🇬🇧 et l’Allemagne 🇩🇪 se placent très haut.

L’impact sur l’emploi direct se traduit forcément. La France 🇫🇷 en 2018 comptait plus de 7 000 emplois directs. Sur la totalité de l’Europe cela représente quelques 132 700 emplois directs.


Source Brewers of Europe

14 Replies to “La bière en Europe – Les chiffres de l’année”

  1. Ce chiffre de 10’000 microbrasseries est totalement symbolique et passablement arbitraire.
    Ces nombres de brasseries par pays, faut toujours les prendre avec des pincettes, vu qu’ils sont pas du tout comparables d’un pays à l’autre… Pour commencer, la carte illustrant simplement le nombre de brasseries par pays serait beaucoup plus significative si elle illustrait la densité, par exemple le nombre d’habitants par brasserie, mais là, elle montr ejuste qu’il y a des pays plsu peuplés que d’autres, et une anomalie: la Suisse…
    Le fond de l’affaire est qu’il est beaucoup plus facile de devenir producteur de bière dans des pays à seuil administratif bas comme la France que dans des pays à seuil administratif très élevé comme les pays nordiques, par exemple.
    Illustration caractéristique du phénomène : prenons deux pays avec des populations d’un ordre de grandeur analogue… le Danemark d’un côté, annoncé à 206 brasseries pour 5.7 millions d’habitants (une pour 26’670 personnes) en 2018, alors que la Suisse, à 8,5 millions d’habitants, en alignerait 1021 (une pour 8’325) – soit… 3,2 fois plus par habitant… Pourtant il y a peu de brasseries suisses connues à l’international, bien moins que de danoises.
    Il se passe simplement que le seuil administratif en Suisse doit être le plus bas du continent, en vertu du sacrosaint principe de liberté de commerce : dès qu’on dépasse une production de 400 litres en amateur ou qu’on distribue (même sans vendre) sa bière au-delà de son cercle familial proche, on doit payer l’impôt sur la bière (équivalent local des accises), et on apparaît sur la liste officielle des producteur de bière de l’Administration fédérale des douanes… Donc l’investissement nécessaire est minimal, et l’écrasante majorité des producteurs enregistrés sont en fait des brasseurs amateurs ou au mieux des TPE (et la liste ne serait apparemment pas épurée régulièrement, avec une petite centaine de producteurs inactifs encore enregistrés actuellement)…
    Alors qu’au Danemark, culture nordique un brin prohibitionniste oblige, c’est nettement plus difficile d’obtenir les permis nécessaires, donc les brasseries qui démarrent sont pour l’essentiel directement des opérations pro d’un certain calibre, les investissements nécessaires étant nettement plus importants.
    Bref, le cadre légal influence énormément ces nombres de brasseries actives par pays, et vu qu’il est tout sauf unifié à travers l’Europe, bennn… ce palier de 10’000 microbrasseries annoncé par BoE ne veut pas dire grand’chose.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui bien sûr j’en suis bien conscient. On a affaire évidemment à une comm mais je pense que cela donne tout de même un aperçu de l’évolution du secteur (puisque notamment ils publient les chiffres des années passées qui, à priori, sont comptabilisés de la même manière chaque année).
      Mais je suis d’accord avec vous.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.