Brasserie Le Refuge – Un toit pour la bière

J’ai rencontré Raphael en septembre dernier autour d’un verre entre deux confinements. Quand il m’a parlé de son projet, avec passion et motivation, j’ai tout de suite été emballé par les valeurs qu’il portait : partage, solidarité, accueil, respect de l’environnement, …

Ingénieur chimiste de formation, il lâche rapidement le monde de la recherche pour se plonger entièrement dans le monde de la brasserie, après une intro en tant que brasseur amateur, et se lance dans la création de la sienne, accompagné de près par ses associés (un mot faible qui porte en réalité bien plus qu’une simple association économique).

Après quelques mois de travaux depuis notre première rencontre sur une terrasse, et profitant du fait que Raphael installe sa brasserie à 1 km de mon domicile, je lui rend visite dans son local en cours d’installation.

C’est à Haguenau, en Alsace, que la brasserie Le Refuge pose ses cuves. Une ville au passé brassicole important en tant qu’ancienne place forte du commerce du houblon. Il était grand temps qu’une brasserie s’y réinstalle !

Raphael nous présente les 3 bières de la gamme de démarrage.

Le Refuge. ce chalet de montagne où l’on se retrouve pour être à l’abri, se retrouver pour être ensemble, pour trouver un abri. C’est le sens premier de cette brasserie qui, au delà de brasser des bières, sera un lieu d’accueil convivial, et s’intègrera dans un écosystème local. Une des actions les plus marquantes sera certainement le versement d’une partie des bénéfices à des associations d’aides aux plus démunis.

J’ai eu le plaisir, en avant-première (avantages du blogueur 😀), de découvrir les 3 premières bières qui ouvriront la gamme de la brasserie Le Refuge.

Au programme : une Pale Ale, une Amber Ale et une Sweet Stout, habillées d’étiquettes rappelant le nom et le logo de la brasserie.

La Pale Ale ouvre la partie en proposant une bière très accessible, qui plaira à l’apéritif ou à une dégustation simple, tout en travaillant sur un houblonnage délicat. Une très belle proposition, très équilibrée et réussie.

L’Amber Ale, avec comme attendu un travail intéressant autour du malt. Le travail du houblon n’est pas en reste avec une belle amertume qui nous invite à reprendre une gorgée. Les notes fruitées de l’ensemble donne une bière vraiment agréable.

La Sweet Stout. Je vous cache pas que des 3, c’est celle qui a touché plus directement mon cœur. Avec ses petits 5%, un nez café et chocolat bien présent, une petite épaisseur en bouche et un final légèrement amer, c’est une stout très réussie et accessible !

Une campagne de financement participatif

Si le crowdfunding est devenue un canal de financement habituel des brasseries, le projet derrière n’est pas toujours le même. Raphael et l’équipe à ses côtés, forts de leur engagement sociétal, souhaitent dès l’ouverture, d’ici le printemps prochain, intégrer la consigne dans le fonctionnement de la brasserie. Ainsi, la campagne servira à l’achat de tout le dispositif de consigne, et le plus important, la laveuse.

3 paliers pour la campagne et bien entendu pour vous, des contreparties !

Voici une petite vidéo de présentation réalisée par la brasserie, où Raphael nous présente parfaitement le principe.

Pour soutenir le projet de la brasserie Le Refuge, ca se passe sur KissKissBankBank.

Et sinon, tu peux t’abonner à la page Facebook ou au compte Instagram.

En tous les cas, voici pour moi une réjouissance avec l’ouverture de cette brasserie locale et on a grande hâte de pouvoir s’y réfugier !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.