Reconnaitre les goûts et les odeurs, ça se travaille

A la fin de l'été dernier (souviens-toi), je vous parlais de l'initiative d'Etienne Voinson et de sa carte interactive et participative du houblon sauvage. Certaines et certains d'entre vous ont sauté le pas depuis en récoltant quelques cônes et en les utilisant dans leurs brassins amateurs. Bien évidement, contrairement au houblon que l'on peut acheter …